Panorabanques
down-arrowLa banque : l’essentiel à savoir
check
Mis à jour le 11 janvier 2024

La banque : l’essentiel à savoir

Percevoir son salaire, payer ses achats, placer ses économies, devenir propriétaire… Impossible d’imaginer notre vie sans les banques ! D’ailleurs, 99 % des particuliers possèdent un compte bancaire. Mais pour trouver celle qui vous convient le mieux, le plus simple reste de comparer les banques.

BoursoBank - Ultim 

down

BoursoBank - Ultim 

  • Carte bancaire gratuite
  • Assurance et assistance Visa Premier jusqu'à 2 001 600€
  • Notification des paiements en temps réel 
  • Pas de frais sur les paiements l'étranger
  • Banque notée 4,4/5 par les utilisateurs de Bankin
promotion
Mention légales
Détails down

SG - Sobrio

down

SG - Sobrio

  • A partir de 3€/mois
  • Sans frais à l'étranger avec l'option voyageur
  • Assistance (rapatriement, avance des frais médicaux…)
  • Assurance voyage
promotion
Mention légales
Détails down

Monabanq - Offre Pratiq+

down

Monabanq - Offre Pratiq+

  • 6€/mois carte Premier
  • Comptes et cartes sans condition de revenus
  • Cartes Visa Platinum et Premier aussi sans condition
  • «Elu Service Client» depuis 6 ans et bonne note sur Trustpilot
promotion
Mention légales
Détails down

La banque, définition

 

Les banques sont des institutions financières qui ont la capacité de collecter les dépôts d’argent, de gérer les moyens de paiements et de prêter des fonds.

 

Pour fonctionner, elles s’appuient sur :

  • leurs fonds propres ;
  • les dépôts de leurs clients ;
  • les titres émis sur les marchés financiers ;
  • les capitaux prêtés par d’autres institutions.

 

Les banques commerciales, appelées aussi banques de détail ou banque du quotidien, fournissent des services aux particuliers. Les banques d’affaires s’adressent aux grandes entreprises et les banques d’investissement sont spécialisées dans le conseil, le financement et les placements.

 

Les banques commerciales assurent plusieurs missions :

  • collecter les dépôts ;
  • accorder des crédits ;
  • gérer les moyens de paiement ;
  • proposer des produits d’épargne ;
  • vendre des solutions d’assurance et de prévoyance.

 

En France, l’activité des banques est réglementée. Pour exercer, elles doivent être agréées par l’Autorité de contrôle et de résolution (ACPR) comme établissement de crédit. En l’absence de cet agrément, elles ne peuvent pas utiliser le nom de banque ni ses dérivés.

 

Quelles sont les différences entre une banque en ligne, une banque de détail et une néobanque ?

 

Le développement d’Internet a donné au paysage bancaire un nouveau visage. Désormais, vous avez le choix entre les banques de détail « traditionnelles », les banques en ligne et les néobanques.

 

Les banques physiques

 

Les banques de détail classiques s’appuient sur un réseau d’agences physiques. Vous pouvez vous y rendre pour rencontrer votre conseiller, déposer de l’argent sur votre compte, retirer votre carte bleue ou votre chéquier. Vous pouvez en outre effectuer la plupart de vos opérations depuis votre espace personnel sécurisé, soit depuis le site de la banque, soit grâce à une application.

 

Ces banques du quotidien fournissent aux particuliers des services comme le compte courant (individuel ou joint), les prêts (immobiliers ou à la consommation) et les produits d’épargne (livrets réglementés, assurance vie, plan d’épargne en action, etc.).

 

Leur force réside dans leur proximité avec leurs clients. Mais cette présence a un prix. Leurs tarifs sont plus élevés que dans les établissements ne disposant pas d’agence.

 

En France plusieurs établissements sont des banques physiques : 

  • La Caisse d’Épargne ;
  • La Banque Postale ;
  • La Société Générale (SG) ;
  • Le Crédit Agricole ;
  • Le Crédit Mutuel.

 

Les banques en ligne

 

Les banques en ligne n’ont pas de bureaux pour accueillir le public. Toutes les démarches se font sur Internet, y compris l’ouverture du compte. Vous recevez votre carte de paiement et votre chéquier par courrier.

 

Elles assurent les mêmes prestations que les banques traditionnelles : carte à débit différé, compte avec autorisation de découvert, épargne, emprunts et assurances.

 

Grâce à la dématérialisation, les frais bancaires sont réduits et parfois même gratuits. Mais certaines opérations, comme le dépôt d’espèces ou de chèques, ne sont pas accessibles ou prennent plus de temps que dans un réseau d’agences physiques.

 

Les banques en ligne sont adossées à des banques classiques. On retrouve dans cette catégorie : 

  • Boursorama Banque ;
  • Fortuneo Banque ;
  • Orange Bank ;
  • Hello Bank! ;
  • Monabanq ; 
  • BforBank.

 

Les néobanques

 

Les néobanques sont reconnues par l’ACPR comme étant des établissements de crédit. Elles diffusent une offre 100 % virtuelle, depuis leur site web ou une application, mais ne sont pas associées à une banque avec un réseau d’agences.

 

Dans les faits, les néobanques ont la capacité de commercialiser l’ensemble des services bancaires (compte courant, épargne, emprunt, etc.). Mais la plupart choisissent de restreindre leur gamme et ne proposent ni découvert, ni carte à débit différé, ni solutions d’épargne, ni crédits.

 

Les néobanques, comme les banques en ligne, sont parmi les établissements les moins chers du marché. Cependant il n’est pas possible de disposer d’un conseiller attitré ni de souscrire à certaines options. De plus, si vous êtes clients d’une néobanque étrangère, vous devez mentionner votre compte à l’administration fiscale lors de la déclaration de revenus.

Depuis quelques années, de nouvelles néobanques sont arrivées sur le marché Français. Il s'agit de néobanques spécialisées sur la thématique du developpement durable et de l'écologie. C'est nouvelles banques éthiques sont par exemple Green-Got ou encore Helios. 

Parmi les néobanques, on peut citer :

  • N26 ;
  • Revolut ;
  • Vivid Money ;
  • Nickel ;
  • Green-Got ;
  • Hélios.

 

Les banques du quotidien les plus connues en France

 

En France, 769 entités, dont la moitié sont des établissements de crédit, sont agréés par l’ACPR. Les consommateurs disposent d’un large éventail pour trouver la meilleure banque ou la banque la moins chère. Mais, en réalité, le secteur bancaire reste très concentré : les six premiers groupes représentent à eux seuls 82 % de l’activité.

 

La Banque Postale

 

Filiale du groupe La Poste, la Banque Postale compte douze millions de clients particuliers et 17 000 points d’accueil, notamment les bureaux de poste, partout en France.

 

La Banque Postale est chargée par l’État de l’accessibilité bancaire. N’importe qui peut y ouvrir un livret A, y domicilier ses prélèvements et accéder à son argent via une carte de retrait.

 

Au-delà de cette mission de service public, l’institution assure l’ensemble des services bancaires comme :

  • l’ouverture d’un compte individuel ou compte joint ;
  • la mise à disposition de moyens de paiements ;
  • l’attribution de crédits ;
  • la commercialisation de produits d’épargne.

 

La banque mobile Ma French Bank est une marque de la Banque Postale et du groupe La Poste.

 

BNP Paribas

 

Présente en Europe, en Asie et en Amérique, BNP Paribas a séduit plus de sept millions de clients particuliers et possède plus de 2 200 agences en France.

 

La banque de détail procure à ses utilisateurs un vaste panel de prestations. En plus de l’ouverture de comptes courants et de la souscription à l’offre groupée de services Esprit libre, l’établissement permet de :

  • contracter un crédit ;
  • investir dans des produits d’épargne réglementés (livrets, plan d’épargne logement, compte épargne logement) ;
  • placer son argent dans un fonds d’investissement (en bourse ou dans une assurance vie)
  • souscrire une assurance (habitation, véhicule, assurance de prêt immobilier, etc.).

 

BNP Paribas est aussi un assureur et une banque d’investissement. Enfin, elle est la maison mère de la banque Nickel et de Hello Bank.

 

La Société Générale (SG)

 

Fondée en 1864 en France, la Société Générale officie dorénavant dans 66 pays. Dans l’hexagone, dix millions de clients profitent de son réseau de 2 000 agences. Elle joue en plus le rôle de banque d’investissement et de gestionnaire d’actifs.

 

La banque au logo noir et rouge fait partie de la famille des bancassureurs. En plus des services bancaires (comptes de dépôt, moyens de paiement, épargne, crédit), elle commercialise des produits d’assurance et de prévoyance (garantie accidents de la vie, mutuelle santé, protection juridique…).

 

La Société Générale est propriétaire du Crédit du Nord, avec lequel elle va fusionner, de la banque en ligne Boursorama et de la banque en ligne pour les professionnels Shine.

 

Le Crédit Mutuel

 

Le Crédit Mutuel est une banque coopérative. Elle n’appartient pas à des actionnaires, mais à ses huit millions de clients-sociétaires. Ils détiennent le capital de l’entreprise sous la forme de parts sociales.

 

Le groupe est organisé en 18 fédérations régionales auxquelles adhèrent les 1 200 caisses locales. Ce sont elles qui prennent la plupart des décisions, notamment pour l’octroi des prêts.

 

Hormis cette organisation, le Crédit Mutuel fonctionne comme les autres établissements de crédit. Dans ses 3 000 agences, les adhérents peuvent ouvrir un compte, déposer une demande d’emprunt, souscrire à un produit d’épargne ou à une assurance.

 

Le Crédit Mutuel détient le Crédit Industriel et Commercial (CIC) et les journaux l’Alsace et le Républicain Lorrain.

 

Le Crédit Agricole

 

Tourné à l’origine vers le monde agricole, le Crédit Agricole est une banque mutualiste et coopérative. Elle est organisée en 39 caisses régionales et 2 400 caisses locales. Le capital de la banque est détenu par les onze millions de sociétaires.

 

Aujourd’hui, 24 millions de particuliers ont recours aux services de la banque verte en France. Le groupe est présent dans 48 pays et étend son offre aux entreprises, aux associations et aux collectivités locales.

 

Les activités de banque de détail du Crédit Agricole vont de l’ouverture d’un compte de dépôt à l’attribution de crédits en passant par l’épargne et l’assurance.

 

Comme les autres bancassureurs, Le Crédit Agricole a diversifié ses actions. Il détient la banque en ligne BforBank et LCL Banque et assurance.

 

La Banque Populaire

 

Fondée à Angers en 1894, la Banque Populaire possède maintenant 3 300 agences dans toute la France. Elle est organisée autour de douze agences régionales.

 

Parmi les 9,5 millions de clients, plus d’un tiers (3,9 millions) sont sociétaires. Ils ont choisi d’acquérir des parts sociales dans l’entreprise. En échange, ils disposent d’un droit de vote lors des assemblées générales.

 

Simples clients et sociétaires accèdent aux mêmes services, comme les comptes courants, les solutions d’épargne et d’assurance ou le financement de leurs projets.

 

Depuis 2009, la Banque Populaire s’est associée à la Caisse d’Épargne. Ensemble, elles forment le groupe BPCE. L’entité englobe également la Banque Palatine, la CASDEN et le Crédit Coopératif.

 

Boursorama Banque

 

À ses débuts, en 1998, Boursorama était un site d’informations financières. Le portail évolue pour diffuser des services de courtage dès 2002. En 2005, la banque en ligne est lancée sous le nom de Boursorama Banque. Actuellement, quatre millions de personnes y détiennent un compte.

 

La banque continue de proposer du trading à travers la gestion d’un PEA et d’un compte titre. Mais elle fournit tous les autres services bancaires, comme le compte de dépôt, les cartes de paiement, les livrets réglementés, l’assurance vie, les emprunts et les contrats de prévoyance. Seule particularité, l’offre est totalement dématérialisée. Il n’existe pas d’agence physique. Toutes les opérations ont lieu sur Internet.

 

Depuis 2015, Boursorama Banque appartient en totalité à la Société Générale.

 

Fortuneo 

 

Comme Boursorama, Fortuneo a débuté sous la forme d’un service de courage et d’informations. Mais son rachat par Arkéa, une branche du Crédit Mutuel, en 2006 réoriente ses activités. En 2009, elle devient une banque en ligne.

 

Depuis, Fortuneo Banque a une offre bancaire 100 % virtuelle. Ses 600 000 clients ont accès à :

  • des comptes courants ;
  • des cartes bancaires ;
  • des placements (livrets, assurance vie, bourse) ;
  • des crédits (immobilier, auto, prêt personnel) ;
  • des assurances.

 

Fortuneo Banque est présente en France, mais aussi en Belgique et au Luxembourg.

 

Les principaux services de la banque au quotidien

 

Grâce à leur agrément, les banques sont autorisées à proposer plusieurs types de services.

 

La carte bancaire

 

Pratique et sécurisée, la carte bancaire est le moyen de paiement le plus utilisé en France. Grâce à elle, il est possible de retirer de l’argent liquide dans un distributeur, de payer ses achats en boutique ou sur un site de e-commerce.

 

On distingue trois types de carte bancaire : celles à autorisation systématique, celles à débit immédiat et celles à débit différé.

 

Les cartes bancaires sont fournies contre un abonnement mensuel ou annuel. Elles peuvent aussi être souscrites dans le cadre d’une offre groupée. Leur prix varie en fonction du niveau de gamme, des services associés et de l’opérateur. Certaines banques en ligne les procurent gratuitement, sous réserve d’utilisation.

 

Les services bancaires

 

Les banques sont tenues d’assurer des services bancaires de base comme :

  • l’ouverture, la tenue et la fermeture du compte ;
  • l’édition de relevés d’identité bancaire (RIB) ;
  • la domiciliation des virements bancaires ;
  • l’encaissement des chèques ;
  • la réception de virements ;
  • les prélèvements SEPA ;
  • les retraits d’espèces ;
  • la délivrance des chèques de banque ;
  • la consultation des comptes à distance.

 

Bon à savoir : Si votre compte a été ouvert dans le cadre d’une procédure de droit au compte, ces services ne sont pas facturés.

 

D’autres prestations viennent s’ajouter, en fonction des besoins et de la situation de chaque personne. Il peut s’agir de la mise à disposition d’un chéquier, d’une autorisation de découvert ou d’un service de paiement mobile (Apple Pay, Samsung Pay, Google Pay et Paylib entre autres). Ils sont disponibles au détail ou dans le cadre d’un forfait.

 

L’assurance perte et vol des moyens de paiement

 

La plupart des packs bancaires comportent une assurance perte et vol des moyens de paiement. Elle vous rembourse en cas d’utilisation frauduleuse de votre CB au-delà des conditions prévues par la loi. Elle peut également prendre en charge les frais liés à la perte de vos clés et de vos papiers d’identité. Certaines polices intègrent en plus une assurance voyage ou une garantie pour les achats effectués sur le web.

 

La souscription à une telle offre n’est pas obligatoire. Son coût représente entre 15 et 60 euros par an. Dans les banques en ligne, l’adhésion est souvent gratuite.

 

Les virements et les prélèvements

 

Les virements et les prélèvements font partie des services bancaires de base. Ces opérations permettent de transférer des fonds d’un compte à l’autre sans passer par un moyen de paiement (chèque, espèces, carte bancaire). Les virements et les prélèvements sont ponctuels ou automatiques, c’est-à-dire répétés plusieurs fois selon une fréquence préétablie.

 

Les virements et les prélèvements dans la zone euro ne coûtent rien la plupart du temps. Rares sont les banques qui les facturent lorsque l’ordre est donné en ligne. En dehors de la zone SEPA (Single Euro Payments Area), pour les virements SWIFT par exemple, des frais s’ajoutent. Ils sont composés des frais de change, des frais de réception et de frais fixes.

 

La Banque de France, une banque pas comme les autres

 

La Banque de France n’est pas une banque de détail. Un particulier ne peut pas y ouvrir un compte ni lui adresser une demande de crédit. C’est la banque centrale de la France. Comme ses homologues européennes, elle est membre du système européen de banques centrales.

 

La Banque de France est au service des entreprises et des ménages français. Son but est de favoriser l’emploi et la croissance. Ses missions se déclinent en trois axes :

  • la stabilité monétaire ;
  • la stabilité financière ;
  • les services à l’économie.

 

Contribuer à la politique monétaire européenne

 

La première fonction de la Banque de France est de préserver la confiance dans notre monnaie. Elle met en œuvre les directives de la Banque centrale européenne (BCE) afin de financer notre économie et de préserver notre pouvoir d’achat. Pour cela, elle prête de l’argent aux banques dans le but de soutenir leur travail.

 

La Banque de France est aussi le garant de nos moyens de paiement. Elle imprime les billets sécurisés en euros et conserve les réserves et les avoirs en or du pays.

 

Assurer la stabilité financière

 

Deuxième attribution de notre banque centrale : contrôler les activités des établissements de crédit et des assurances. Cela permet de conserver l’équilibre de notre système financier. L’institution élabore les règles à suivre et vérifie leur bonne application. Cette mission est assurée par l’ACPR, un organe intégré à la Banque de France.

 

La Banque de France dispose d’experts chargés d’analyser l’évolution des marchés et d’émettre des avis.

 

Rendre des services à l’économie

 

Auprès des particuliers, la Banque de France a parfois mauvaise réputation. Et pour cause. C’est elle qui est chargée de la gestion des interdits bancaires. Elle supervise le fichier national des incidents de remboursement des crédits aux Particuliers (FICP), le fichier central des chèques (FCC) et le fichier national des chèques irréguliers (FNCI).

 

Pourtant, son rôle est aussi de protéger les personnes en situation de vulnérabilité et de faciliter l’accès de tous les citoyens au service bancaire. Elle intervient en cas de refus d’ouverture de compte pour désigner d’office un établissement de crédit grâce à la procédure de droit au compte. Enfin, elle examine les dossiers de surendettement et recherche les mesures de rétablissement les plus adaptées à chaque situation. 

 

La Banque de France est un interlocuteur privilégié des entreprises. Ses correspondants accompagnent les entrepreneurs et les dirigeants des TPE et des PME à la création de leur activité et ses médiateurs les assistent afin de faciliter le dialogue avec les banquiers. Enfin, elle leur fournit des outils d’analyse et de compréhension des marchés financiers.

 

La Banque de France est présente dans tout le pays avec plus de 200 sites.

Foire aux questions

Qu'est-ce qu'une banque ?
arrow_rond-plus
Une banque est un organisme financier dont le rôle est de gérer l'argent de ses clients.
Comment changer de banque ?
arrow_rond-plus
Pour changer de banque, vous devez en choisir une nouvelle et prévenir votre banque. Avec la Loi ssur la Mobilité bancaire votée en 2017, c'est votre banque actuelle se chargera de faire les changements et différents transferts (comptes, livrets …).
Quelle est la meilleure banque ?
arrow_rond-plus
Les banques les moins chères sont Boursorama Banque et Fortuneo.
Quels sont les avantages des banques traditionnelles ?
arrow_rond-plus
Les banques traditionnelles vous permettent de pouvoir venir dans les agences de votre banque pour effectuer les opérations du quotidien (virements, dépôt de chèque, retraits …), mais aussi d'avoir un conseiller dédié.
Peut-on avoir plusieurs banques ?
arrow_rond-plus
Il est tout à fait possible de posséder plusieurs comptes bancaires dans plusieurs banques.