25607347 d’économiescalculées

Vous êtes ici

Comparatif des autorisations de découvert bancaire

Qu’est-ce qu’une autorisation de découvert ?

Une autorisation de découvert est le montant du solde négatif que votre compte peut présenter après accord entre vous et votre banque

Tant que le solde de votre compte reste au dessus de l'autorisation, vous n’aurez pas à payer les commissions d’intervention et vous ne risquerez pas d'incident de paiement.

 

Un découvert autorisé correspond donc à un crédit que vous accorde votre banque

Comme pour tout crédit, vous devrez vous acquitter des intérêts débiteurs si vous utilisez votre découvert autorisé.

 

Certaines banques proposent un montant d’agios plus faible pour les autorisations de découvert. D’autres ne comptabilisent aucun intérêt débiteur, mais cela reste rare.

L’autorisation de découvert ne doit pas être utilisée en permanence mais seulement en cas de besoin temporaire. Par exemple : un prélèvement automatique va passer sans que la provision de votre compte soit suffisante, mais vous savez que votre salaire va bientôt arriver.

Sinon, préférez un crédit à la consommation dont les taux d’intérêt sont bien moins élevés.

Un découvert autorisé est un outil de souplesse dans la gestion de votre compte. Il est conseillé de ne pas en abuser.

Depuis juillet 2011, le montant de votre autorisation de découvert est inscrit sur votre relevé de compte mensuel.

 

Comment obtenir une autorisation de découvert ?

Une autorisation de découvert résulte d’une négociation avec votre banque.

Son montant dépend de vos revenus, des comptes d’épargne dont vous disposez et de votre comportement bancaire. Attention : une autorisation de découvert est un geste commercial de votre banque. Elle n’est pas obligatoire.

Une autorisation de découvert peut vous être proposée dans un package, c'est-à-dire dans une offre groupée de services. Même au sein d’un package, n’hésitez pas à en négocier le montant et le taux d’intérêt.

Dans la plupart des cas, l’autorisation de découvert est décidée à l’ouverture du compte. Mais elle peut aussi être mise en place au cours de la vie du compte.

L’autorisation de découvert est un service qui figure dans votre convention de compte. Il est parfois possible de l’obtenir verbalement, sans signature de contrat, mais cela vous est fortement déconseillé.

Dans tous les cas, si vous savez qu’un paiement important doit passer sur votre compte, prenez soin de prévenir votre banquier, qui vous proposera alors la solution la plus adaptée à votre situation.

 

Comparatif des frais d’autorisation de découvert

L’autorisation de découvert peut donner lieu à des frais de mise en place. Sachez par exemple, qu’il peut vous en coûter jusqu’à 90 euros à la Banque Martin Maurel en septembre 2011.

Sauf cas exceptionnels, vous devez toujours vous acquitter d’agios si vous utilisez votre découvert autorisé. Le montant des agios dépend du taux d’intérêt pratiqué par la banque, du montant du découvert et de sa durée en jours. Ils sont prélevés une fois par trimestre.

Dans certaines banques, un minimum trimestriel est imposé. Cela signifie que, même si vous utilisez une seule fois votre découvert, pour une durée très courte, vous devez vous acquitter de cette somme. Par exemple, à la Caisse d’Epargne Loire Drôme Ardèche, on prélève 15 euros minimum d’agios par trimestre (tarif valable au second semestre 2011).

Enfin, n’oubliez pas que dans certaines banques, des frais fixes viennent s’ajouter aux agios. Ces frais peuvent atteindre jusqu’à près de 30 euros à la banque de Bretagne.

Pour découvrir les détails et les coûts de ce service dans la banque qui vous intéresse, cliquez sur celle-ci dans la liste suivante :

 

 

 

A LIRE EGALEMENT :